Découvrez nous !


Nous sommes inscrits sur Hello Asso.
Vous pouvez adhérer à notre Association ou faire un don en toute simplicité.

Quelle est notre histoire ?

Sous l’impulsion de Sandrine Berthier, initiatrice du projet, depuis janvier 2018, un collectif d’habitants de Ménimur et même au delà, souhaite que ce quartier devienne un Territoire zéro chômeur.
Nous avons rencontré les acteurs associatifs, économiques et politiques de Vannes, de notre agglomération, du département et de la région afin de les fédérer au projet pour que celui ci devienne réalité.

L’association Nov’ita Territoire zéro chômeur longue durée, en lien avec l’association nationale TZCLD, s’est créée en juin 2018.

Nos partenaires locaux sont de plus en plus nombreux :


La carte du territoire concerné par le projet: Ménimur au Nord de Vannes


Une phase de préparation jusqu’à l’habilitation
Un travail effectué sur le terrain grâce à une équipe de bénévoles répartie en six commissions :

Commission Demandeurs d'emploiCommission EntreprisesCommission HabitantsCommission Nouveaux Modèles EconomiquesCommission Création EBECommission Communication
La première rencontre les personnes privées d’emploi de Ménimur afin d’identifier avec elles la ou les activités qui leur plairai(en)t dans leur futur CDI (les bénévoles regroupent des habitants de Ménimur, Solidarité Nouvelle face au Chômage, Agirabcd, le Secours catholique… la ville de Vannes flèchait également une salariée pour compléter ce premier accueil)
La seconde (regroupant des habitants, des associations, une salariée fléchée de la ville, GMVA…) rencontre les entreprises afin de leur expliquer le projet, analyser leurs besoins pour des pistes d’activités au sein de l’entreprise à but d’emploi et bien cerner ce qu’ils font et ne font pas afin de travailler la complémentarité. Un enjeu capital du projet est de ne pas détruire les emplois existants mais bien d’en créer de nouveaux.
La troisième (regroupant des habitants, des personnes privées d’emploi, ATD Quart Monde, le Secours Catholique, la salariée fléchée de la ville…) rencontre les habitants en porte à porte pour analyser et répertorier leurs besoins.
La quatrième remonte toutes ces données et les transforme en nouvelles activités pour le territoire, bénéficiant aux personnes privées d’emploi, aux entreprises et aux habitants. Elle coordonne également les groupes de travail actifs de juin 2019 à septembre 2020 : une cinquantaine de personnes privées d’emploi du quartier sont réparties selon les activités qu’elles ont envie de co-créer : restauration, maraichage, aide à la personne, petite enfance, bureautique, transport, recyclerie… Ces groupes se réunissent plusieurs fois par mois pour construire leur futur poste. En septembre 2020, 4 pôles ont été mis en place et ont regroupé certains groupes de travail. On été mis en place le pôle production, le pôle services aux habitants, le pôle services aux entreprises et le pôle interne. Cette réorganisation a permis d’aller plus loin dans le travail de réflexion sur les activités.
La cinquième (regroupant des habitants, des personnes privées d’emploi, le Secours Catholique, le Pôle E2S du Pays de Vannes, des consultants et partenaires accompagnant à la création d’entreprise…) travaille sur les futures entreprises à but d’emploi de Ménimur (localisation, prévisionnel, création et fonctionnement)
La dernière communique en interne et en externe sur le projet à travers divers supports (flyers, affiches, dossier de présentation…). Elle organise également les évènements pour faire connaitre le projet et répondre aux besoins des habitants du territoire.

En parallèle un travail partenarial a été mené pour associer à la réflexion et impliquer au maximum les acteurs locaux dans les différentes instances du projet, que ce soit les collectivités, les acteurs de l’emploi dont l’IAE (insertion par l’activité économique), des partenaires associatifs, le bailleur social VGH ou encore des entreprises.

Tout ce travail a permis d’être prêt lorsque la loi du 14 décembre 2020 a ouvert l’expérimentation à de nouveaux territoires. Le dossier de candidature a été déposé dès septembre pour une habilitation délivrée en décembre 2021.

Récapitulatif des dates clefs

L’entreprise à but d’emploi AcSoMur pour Activités Solidarité Ménimur recrute depuis janvier 2022 les personnes privées d’emploi du territoire et est une conséquence directe de l’habilitation. C’est bien elle qui répond aux besoins du territoire en complémentarité de l’existant, qui peut recruter les volontaires à l’emploi en CDI et à temps choisi répondant à seulement 2 critères: résider sur le territoire depuis au moins 6 mois et être en privation totale ou partielle d’emploi depuis au moins 1 an.

Vous pouvez retrouver leur site en cliquant directement sur le logo


Pour autant le travail de Nov’ita ne s’arrête pas là! au contraire, maintenant que le territoire est habilité, la mission de Nov’ita a évolué et reste capitale

AUJOURD’HUI:

Le travail réalisé peut se décomposer en 3 parties complémentaires

L'exhaustivitéLes besoins et le développement de nouvelles activitésLe développement du partenariat local
L’exhaustivité consiste à faire en sorte qu’il n’y ai plus aucune personne privée durablement d’emploi sur le territoire. Pour cela un travail est mené pour rencontrer les personnes concernées et trouver avec eux la solution d’emploi qui convient, que ce soit l’entreprise à but d’emploi AcSoMur avec un CDI à temps choisi ou une autre option. 2 critères seulement pour faire valoir son droit à l’emploi, être résident sur le quartier depuis 6 mois minimum et être privé d’emploi partiellement ou totalement depuis 1 ans au moins.
Pour recruter, l’entreprise à but d’emploi a besoin de développer des activités. A cette fin, les besoins du territoires sont étudiés en lien avec les souhaits et compétences des personnes privées d’emploi et les acteurs économiques déjà présents afin de développer de nouvelles activités complémentaires sur le territoire que ce soit pour AcSoMur déjà en place ou une autre entreprise qui peut être créée. Particuliers, entreprises, associations, collectivités, n’hésitez pas à nous contacter pour nous faire connaître vos besoins présents ou à venir, nous nous ferons un plaisir d’étudier avec vous des solutions à mettre en place.
Le partenariat est un élément clef du projet. Que ce soit pour trouver des solutions d’emploi à chaque volontaire ou pour développer de nouvelles activités sans menacer l’emploi existant, c’est tout un territoire qui se mobilise pour parvenir à faire de cette utopie de territoire zéro chômeur une réalité.


Nous créons très régulièrement des actions dans le quartier pour et avec les personnes privées d’emploi mobilisées afin de faire découvrir le projet (Grève du Chômage, Participation à l’Automne Solidaire, café-débats, ateliers, grafitéria, chasse à l’oeuf…).

Les moyens autour de notre projet:
– La mairie de Vannes préside le comité local afin de contribuer au bon fonctionnement du projet via 2 principaux objectifs: l’atteinte de l’exhaustivité sur le territoire c’est à dire qu’il n’y ai plus aucun chômeur de longue durée volontaire pour un emploi sur le territoire, et le respect de la règle de complémentarité avec l’emploi existant. La mairie met également à disposition un local au 6 rue Emile Jourdan à Vannes sur le quartier de Ménimur où vous pouvez venir nous rencontrer. Un salarié de la Ville est également fléché et fait partie de l’équipe projet TZCLD.

– Nous avons, grâce au soutien de la ville de Vannes, l’Etat, GMVA, le département du Morbihan via le FSE et la région Bretagne, recruté une première chargée de mission en octobre 2019 pour soutenir ce projet qui est aujourd’hui en co-direction de l’EBE AcSoMur depuis janvier 2022. Un chargé de mission a été recruté en 2021 à la suite d’un contrat de professionnalisation et une deuxième chargée de mission a également été recrutée cette année à la suite d’un contrat de professionnalisation également.


Découvrez Nov’ita Territoire zéro chômeur de longue durée en vidéo !



Nous avons besoin de vous ! Entreprises, habitants, associations, collectivités, venez  rejoindre notre belle équipe !


Le territoire entier doit se mobiliser
pour que soient créés au minimum une centaine d’emplois dans un an.


Un grand merci aux 3 étudiantes du Master Informatique et Communication à l’Université catholique de l’Ouest – UCO : Marion BOURBON, Marie GERVAL et Solenn AUDIC qui dans le cadre de leur projet tuteuré, ont réalisé la refonte de notre site. Merci également à Pascal LEON, leur enseignant et à Thibaut LE NAOUR, responsable du Master.